SOS PATRIMOINE EN PERIL

Base de données du patrimoine mauricien



Accueil base de données
Parcourir l'inventairebook
Carte générale du bâti et des sites
Recherche rapide

  OU ET

Identifiez-vous

Developped by Peyo ltd.

Tour du vieux Moulin à Poudre PREV NEXT

Item no.514 Ajouté le Jeudi 24 novembre 2011 à 08:56 par maya

1016l

La tour   Zoom

1019s
1018s
1017s
1016s
Groupe : Bâti/Industriel
District : Pamplemousse/
Coordonnées : lon. 0 / lat. 0
Période : entre 1776 et 0
Créé par :
Type propriétaire :
Etat :
Menace :
Présentation :
Nom officiel du site: Tower of Old Powder Mill
Aussi connu sous le nom de : Moulin à Poudre, Domaine des Forges de Mon Désir
Adresse du site : Moulin à Poudre
Classification: Government Gazette of Mauritius, 27 January 1951, N°6, p 49, General Notice 59/51
Date de création, d’érection : 1776

Signification historique : La tour du Moulin à Poudre est située sur le terrain de l’ancien établissement des Forges de Mon Désir, à Pamplemousses. Les Forges de Mon Désir ont été construites en 1745 sous le Gouverneur Labourdonnais. Cet établissement métallurgique doté de hauts fourneaux était entouré d’un domaine boisé de 4,000 hectares pouvant servir à approvisionner les forges en charbon de bois et employait près de 790 esclaves. Cette industrie prospéra et approvisionna notamment les constructions de fortifications à travers l’île en fer et en fonte entre 1752 et 1759. Les forges connurent un déclin dans les années 1760, jusqu’à ce qu’elles soient saisies par les créanciers en 1772 pour être vendues et la propriété morcelée en 1774. C’est alors que fut construite la tour du Moulin à Poudre, en 1776, qui devait remplacer l’ancien moulin à poudre de la Baie aux Tortues qui avait explosé. Ainsi, à la fin du 18ème siècle et ce jusque 1810, le Moulin à Poudre de Pamplemousses fut le principal fournisseur en poudre à canon de l’île et employait près de 900 esclaves. Le site garda le nom de Moulin à Poudre et au 19ème siècle, celui-ci servit au 19ème siècle tour à tour d’hôpital (à partir de 1823), de prison d’état (où demeura le Prince du Ceylan Ehelepola en 1825), pénitencier (jusqu’en 1888), caserne militaire, orphelinat (à partir de 1859), hôpital (jusqu’en 1902), magistrature, cour stipendiaire, tribunal de district et maison de correction pour mineurs (à partir de 1918) et enfin une léproserie (en 1924). Le site à été classé au rang de patrimoine national en 1951.


Item parent : Monument du Prince Ehelepola

Items associés :

Nom de l'item Contributeur Date d'ajout
Monument du Prince Ehelepolamaya23-11-2011

Articles liés :

Aucun article n'a été écrit à propos de cet item.

Commentaires :

Aucun commentaire n'a été écrit sur cet item.